AME00 1 / 17
AME17 2 / 17
AME10 3 / 17
AME11 4 / 17
AME09 5 / 17
AME08 6 / 17
AME06 7 / 17
AME07 8 / 17
AME01 9 / 17
AME02 10 / 17
AME03 11 / 17
AME18 12 / 17
AME15 13 / 17
AME12 14 / 17
AME13 15 / 17
AME14 16 / 17
AME16 17 / 17

AME00

AME-LOT

La  norme HQE (Haute Qualité Environnementale)  génère  une surexploitation des matériaux, énergivores et grand client des usines les plus polluantes au monde.

Le détournement de matériaux, l’expérimentation du ready-made, c’est là que se situe le combat écologique, loin des organismes subventionnés et soit disant « bien pensants ».

L’immeuble de logement étudiant de la rue Amelot est un projet qui s’insère dans un interstice urbain : la surépaisseur d’un mur pignon.

C’est sur l’épaisseur de ces murs que le fin bâtiment se construit.

La forme urbaine est une extension des murs aveugles et des héberges existants.

Pas de bâtiment détruit, donc pas de pollution .

La peau est constituée d’un module existant: la palette de bois.

Tenues par des charnières horizontales, les palettes se contractent vers le haut et permettent soit une occlusion, soit  une large ouverture visuelle.

La modularité des différentes palettes crée une géométrie d’usage variée et toujours renouvelée.

Le détournement de matériaux permet de recycler l’existant sans transformation supplémentaire, onéreuse en termes de production.

La réelle démarche environnementale consiste en effet à ne pas détruire, mais à superposer les interventions sur le patrimoine construit.

Il s’agit en effet d’une nouvelle logique foncière,  puisque non réferencée sur parcelle,réalisée  de facto dans une « écologie » de moyens .

  • Type: Logement
  • État: Etude
  • Année: 2011
  • Ville: PARIS
  • Client: Privé
  • Superficie: 615m²
  • Budget: 530 000€
  • Équipe: Alice Barrois Architecte, Tristan Spella Infographiste
  • Prestation: Résidence Etudiante